[Visiteur] > Accueil > Actions & activités

Se reconstruire avec les orchidées sauvages

25.12.2012 | Webmestre

 

Cet article a été rédigé par le groupe thérapeutique de la clinique d’Aufréry à Pin-Balma, en coordination avec son infirmière Agnès Beaudéant. Le groupe Biodiv.Balma a eu le plaisir d’apporter sa contribution à cette action, par le biais de Jean-François Rouffet, Roger Culos et Gilles Salama.

Notre histoire commence sur les hauteurs de Balma dans un magnifique parc "second empire", qui abrite la clinique psychiatrique d’Aufréry.

Une découverte …

Gilles Salama, naturaliste Balmanais passionné, découvre en Avril 2006 dans le parc, une parcelle d’une trentaine de pieds d’Orchis lactés qui n’avait jamais été mentionnée auparavant. Cette plante, qui bénéficie d’une protection au niveau régional, était alors essentiellement connue dans l’ouest Toulousain.

Qui plus est, certains pieds présentent une intense coloration, non retrouvée dans les plants des coteaux voisins.

Une disparition …

En 2007, lors de la construction d’une annexe de la clinique, le CATTM (Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Modulé), le passage des engins de chantier a largement modifié le sol de cette parcelle. En conséquence, la population des orchis lactés avait disparu et aucune fleur n’était visible cette année-là et les printemps suivants.

Une redécouverte inattendue…

Un beau matin de 2010, au grand bonheur du découvreur, une surprise l’attendait en bordure de parcelle : quelques pieds avaient été épargnés et s’épanouissaient de nouveau. La localisation fut alors communiquée au CBNP-MP (Conservatoire Botanique National des Pyrénées et de Midi Pyrénées) qui n’en avait pas connaissance jusqu’à lors.

Naturellement, de nombreux amateurs d’orchidées sont venus ces derniers printemps, pour voir cette renaissance inespérée.

Une sensibilisation et une prise de conscience…

Au début de ce printemps 2012, Roger Culos et Jean-François Rouffet de l’APCVEB (Association de Protection du Cadre de Vie et de l’Environnement Balmanais) sont venus rechercher les rosettes de feuilles de l’orchis lacté dans le parc, craignant que le froid et la sécheresse n’aient eu raison d’elles.

Sur le site, ils ont rencontré un employé de la clinique surpris de les voir se promener dans ce lieu privé. Ce dernier, comprenant leur démarche, leur a donné les coordonnées du Directeur. Coordonnées transmises à Jérôme Garcia du CBNP-MP qui a contacté l’établissement. La direction a confié à Agnès Beaudéant infirmière du CATTM, animatrice du groupe thérapeutique « Jardin Partagé », le soin de les rencontrer. Par cette action, le Directeur nous a clairement inclus, nous les personnes hospitalisées, dans cette démarche en faveur de la biodiversité.

Une nécessaire protection …

Mi-avril 2012, nous avons accueilli J. Garcia, G. Salama, et Mathieu Menand (Association Nature Midi-Pyrénées) afin qu’ils nous présentent les fameuses orchidées protégées que nous n’avions pas réussi à repérer dans le parc.

Nous avons fait l’état des lieux et localisé 6 plants fleuris et recherché comment mettre en oeuvre leur protection, sachant que l’entretien du parc était depuis quelques années sous-traité à une entreprise extérieure à l’établissement.

Le soir même, nous avons entouré la parcelle d’orchidées sauvages d’un ruban de chantier avec la recommandation donnée de ne pas faucher avant fin juin. Ceci afin que les Orchis puissent accéder au stade de graines et ainsi pérenniser leur implantation pour l’avenir.

Voir plus loin…

Ces quelques pieds d’Orchis lactés ont été sauvés cette année. Les botanistes passionnés poursuivent depuis notre sensibilisation et le partage de leurs connaissances. En nous informant notamment de la présence d’autres plantes remarquables installées dans le parc, ils nous ouvrent à une vision plus vaste de la biodiversité.

A la fin de l’été, ils ont convié A. Beaudéant à la présentation publique du film « Ophrys » de Frédéric Lavail à la mairie de Balma. L’infirmière, qui pilote ce projet avec nous, est intervenue devant le public et des "décideurs" du Grand Toulouse. Elle a pu relater notre action et l’intérêt thérapeutique pour chacun de s’engager dans cette mesure de protection des plantes du parc d’Aufréry. Naturellement, chacun de nous a voulu voir le film "Ophrys" !

Poursuivre l’action, s’ouvrir, et se reconstruire…

Nous avons noué avec les botanistes des liens solides et durables. Nous travaillons maintenant à l’affichage et à la définition des cheminements pour le printemps prochain. Ce projet fait partie de notre parcours de soins, tout comme le jardin potager voisin, et nous ouvre sur le monde extérieur, dans une réalisation très concrète.

Ce jeudi 6 décembre, tous réunis, nous avons échangé autour d’un diaporama réalisé par G. Salama, sur les orchidées de Balma. Ce fut un temps privilégié où nous nous sommes sentis considérés, et où nous avons réalisé que nous étions vraiment acteurs de ce beau projet. Une belle histoire qui mêle la chance, la passion, l’espoir, la détermination, le lien, l’exemple.

Nous sommes tous très fiers d’en avoir été les acteurs ; mais l’histoire n’est pas encore terminée…

Portfolio