[Visiteur] > Accueil > Les milieux > Les bois

Une forêt tempérée

28.04.2014 | Roger CULOS

 

Quelques espèces de la forêt tempérée

PNG - 20.7 ko
Aires écologiques de quelques espèces arborées en France
(d’après Lebreton, 1978) in Barbault, 1995.

La composition des forêts dépend de la combinaison pluie/température de la région. Dans la région toulousaine, c’est le cortège du chêne pubescent qui domine. La forêt est caractéristique des zones tempérées aux hivers doux et humides et aux étés chauds et moins arrosés.

Le climat de Toulouse 1980-2010 2010-2012
Température moyenne 13,8 °C 14,1 °C
Précipitations 638,3 mm 597 mm
Ensoleillement 2032 h/an 2052 h/an

Balma -et la plus grande partie du territoire métropolitain- fait partie d’une grande écorégion (ou Biome) désignée "Forêts de feuillus et forêts mixtes tempérées".

Les forêts tempérées sont structurées de quatre strates :

  • une canopée d’arbres mâtures de grandes tailles,
  • un ensemble d’arbres en pleine croissance,
  • une basse couche d’arbustes,
  • et une couche au sol constitué d’herbes.

Indigène, acclimatée ou introduite ?

Une essence acclimatée est une essence qui :

  • a été introduite depuis suffisamment de décennies pour avoir démontré sur plus d’une génération sa bonne adaptation aux conditions de milieu et de climat qui prévalent ici ;
  • peut se reproduire naturellement en forêt sans intervention de l’homme.

Une essence introduite est une essence qui :

  • ne se régénère pas naturellement ;
  • s’est régénérée mais pour laquelle on manque encore de recul.