[Visiteur] > Accueil > Grand inventaire

Questions / Réponses autour de l’inventaire

Qui peut participer ? Comment ? Faut-il être un expert naturaliste ? Peut-on apprendre à connaitre la nature ?

12.04.2015 | Webmestre

 

Qui peut participer à l’inventaire ?

L’inventaire, comme l’ensemble de l’activité Biodiv.Balma, est l’affaire de tous. Que vous souhaitiez contribuer ponctuellement, régulièrement, ou simplement nous accompagner pour apprendre à reconnaitre des espèces et comprendre leur rôle dans l’environnement, vous êtes les bienvenus. Il n’y a pas d’adhésion, ni d’engagement. Le seul pré-requis est votre intérêt pour la nature.

Comment participer ?

La base de l’inventaire, c’est l’observation. Elle peut se pratiquer seul (dans votre jardin par exemple), en petit groupe à l’occasion de sorties qui seront annoncées sur ce site. Si vous souhaitez être directement informé, envoyez nous un courriel grâce au formulaire de contact. Vous pouvez également nous rencontrer à l’occasion d’une des permanences que nous organisons chaque mois (annoncée également sur le site).

Je n’ai pas de connaissances particulières, puis je participer ?

Absolument : un des objectifs de Biodiv.Balma est de sensibiliser les balmanais à la biodiversité qui les entoure. Notre groupe comprend des naturalistes avertis mais également des personnes intéressées par la nature, sans connaissance spécifique : c’est pour apprendre qu’elles nous ont rejoint. Alors faites comme elles : venez participer aux sorties !

Faut-il avoir un appareil photo ?

Non. Beaucoup des observations déposées sur le site sont assorties de photos, c’est vrai : la photo nous aide dans la détermination des espèces. Mais vous pouvez observer sans photographier. Et lors de sorties d’autres observateurs équipés d’appareils pourront au besoin fixer ce que vous aurez vu. Notons aussi que pour certaines espèces (les oiseaux, certains batraciens, ...) le son peut être aussi, voire plus important que l’image. Et pour les plantes, peut-être avez vous un talent de dessinateur ?

Je ne parviens pas à déposer une observation sur le site

Garder vos photos et observations précieusement, et venez nous rencontrer à l’occasion d’une permanence : nous vous expliquerons comment faire, et au besoin nous les déposerons pour vous.

J’ai des observations en dehors de la zone d’inventaire

L’inventaire couvre toute la commune de Balma. Les zones que nous avons définies dans la commune sont des zones d’intérêt particulier, mais elles ne sont pas exclusives : toutes les observations sont utiles. En revanche nous ne collectons pas les observations hors de Balma. Si vous avez observé à St Orens, contactez l’association SONE.

Les espèces que j’ai observées sont déjà présentes sur le site

N’hésitez pas à déposer une observation même si l’espèce est déjà connue, même à cet endroit : la présence récurrente d’une espèce au fil des saisons et des années est une information précieuse, car elle indique que le milieu reste propice à l’espèce indépendamment de l’évolution de la commune. De même, la présence au fil des saisons peut être un indicateur en lien avec l’évolution du climat.

Je n’arrive pas à identifier l’espèce observée

Vous pouvez quand même déposer votre observation : notre groupe examine toute les observations déposées et pourra peut être l’identifier. Selon les cas, nous vous contacterons pour avoir plus d’informations. Vous pouvez également venir en discuter à l’occasion d’une permanence : nous tenterons de l’identifier avec vous.

Qu’allez-vous faire de toutes ces observations ?

Ces observations vont rester sur le site, comme une connaissance commune et partagée de la biodiversité sur la commune. Aucun usage commercial ne peut en être fait. Elles serviront (et servent déjà) de support pédagogique à l’occasion d’expositions ou d’échanges avec des écoles et collèges par exemple. Prises dans leur ensemble, elles vont servir à caractériser les milieux de la commune, c’est à dire à identifier la richesse en biodiversité de chaque zone, identifier les corridors reliant ces zones et utilisés par diverses espèces. Zones et corridors définiront ce que l’on appelle la "trame verte et bleue". L’association veillera à ce que cette trame soit mise en valeur et préservée lors des évolutions de l’urbanisme balmanais.