[Visiteur] > Accueil

Le Grand Inventaire

15.04.2015 | Renaud LAURETTE

 

Il est nécessaire de connaitre la biodiversité pour pouvoir la protéger.

C’est la motivation qui a conduit fin 2008 à lancer l’initiative Biodiv.Balma en lien avec l’Agenda 21 de Balma, sous forme d’une action contributive associant tous les balmanais qui le souhaitent. Par le nombre de personnes qu’elle touche, le lien qu’elle crée et les informations qu’elle rassemble et permet de partager, cette opération connait un succès qui ne se dément pas au fil des années, à tel point que l’initiative est reprise dans des communes voisines.

Nous avançons ainsi collectivement vers l’objectif de "connaître" la biodiversité. Mais qu’en est-il de l’objectif de "protéger" ?

Protéger est l’affaire de chacun, par des gestes quotidiens, mais aussi de la collectivité par les choix qu’elle fait en matière d’aménagement du territoire, du bon usage des ressources naturelles et de la lutte contre la pollution par exemple.

Les échanges réguliers avec les élus ont permis, au cours des dernières années de faire évoluer peu à peu les pratiques d’entretien des espaces verts (non utilisation de produits phytosanitaires, fauche différentiées, entretien des bois, etc). Cette démarche doit continuer et s’approfondir.

Mais il est aussi nécessaire de changer l’échelle de l’action, en repensant l’aménagement du territoire d’une manière qui prenne en considération la connaissance des milieux pour choisir si et où il est possible et souhaitable de réaliser de nouveaux aménagements. Autrement dit, il faut inverser le regard : ne plus définir les aménagements pour ensuite limiter leurs impacts, mais bien choisir ce que l’on souhaite préserver avant de définir les aménagements.

Cette démarche, voulue par la loi, impose de bien connaitre les milieux qui nous entourent. Pour cela, la connaissance rassemblée par les participants à Biodiv.Balma doit être complétée et systématisée : des zones encore mal connues doivent être examinées et les observations doivent être recoupées pour mieux caractériser la richesse et le potentiel des milieux.

C’est là l’objectif du Grand Inventaire.

L’association de protection du cadre de vie et de l’environnement balmanais (APCVEB) a placé cet enjeu au centre du débat municipal, en demandant aux candidats, lors de la dernière campagne municipale, de signer une charte sur l’aménagement de la commune. Cette charte prévoit la réalisation d’un tel inventaire, de manière préalable à la réalisation de futurs aménagements urbains.

Une convention pour la réalisation de l’inventaire a été approuvée lors du dernier conseil municipal. Elle sera prochainement signée par les parties prenantes. Et dès aujourd’hui cet inventaire démarre.

Avec le concours de l’association Nature Midi-Pyrénées, le groupe Biodiv.Balma va donc poursuivre l’exploration de notre territoire, et vous êtes invités à y participer. Découvrez de quelle manière sur notre site : nous comptons sur votre contribution active.